Cinquième Journée de la Traduction

Une langue varie constamment en fonction des régions, des époques ou des modes. Que faire au moment de traduire ? Quels choix opérer ? Pourquoi ce mot-là plutôt qu’un autre ? Peut-on s’autoriser à retraduire ou le texte des traductions est-il figé une fois pour toutes, comme celui des oeuvres littéraires dans la langue d’origine ? La 5ème journée de la Traduction de la Foire du Livre de Bruxelles se penchera sur les pièges que les variations tendent aux traducteurs/trices et tentera de proposer des approches et des solutions.

12:00 – Traduire d’une rive à l’autre : Maroc, quel catalogue pour quelles maisons d’éditions dans un pays multilingue ?

Quelle est la situation du multilinguisme au Maroc ? Quels impacts sur les catalogues éditoriaux ? Quelle est la part de la traduction dans ces catalogues ? Quelles langues sont représentées ? Quel statut pour le/la traducteur/trice ? D’où viennent les textes ? Quelle réciproque entre les deux rives de la Méditerranée ?

Avec Hassane Darir et Fatiha Haib

Animé par Xavier Luffin (ULB)

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles, en partenariat avec Le Maroc se Livre et la Faculté de Lettres, Traduction et Communication de l’ULB

Lieu : Place de l’Europe

12:45 – Traduire d’une rive à l’autre : Les textes arabes de la littérature de jeunesse

Mathilde Chèvre a passé une partie de sa vie entre Bougara (Algérie), Marseille, Le Caire et Damas. Illustratrice et autrice de livres pour enfants, elle a rédigé une thèse sur la création arabe en littérature pour la jeunesse avant de proposer des traductions dans sa maison d’édition Le port a jauni, fondée en 2001. Vous avez dit experte ?

Avec Mathilde Chèvre

Animé par Anne Casterman (TraduQtiv)

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles, en partenariat avec l’asbl TraduQtiv

Lieu : Place de l’Europe

13:30 – Traduire d’une mémoire à l’autre : De Pékin à Berlin, à l’occasion de la présence de Liao Yiwu

Liao Yiwu se présente comme le « travailleur du souvenir » qui, depuis 1989, s’interroge sur ce qu’il reste de la révolte de Tian’anmen et recherche les traces mémorielles du massacre. Quel impact un tel engagement a-t-il sur le travail de traduction ?

Avec Marie Holzman

Animé par Vanessa Frangville (ULB)

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles en partenariat avec la Faculté de Lettres, Traduction et Communication de l’ULB

Lieu : Place de l’Europe

14:15 – Traduire d’un savoir à l’autre : La Contrebande

Dans la collection Contrebande des éditions de La Contre Allée, chaque volume fera entendre la parole d’un traducteur et abordera des thématiques liées à l’activité de traduction et à son importance pour la littérature. Un outil théorique indispensable.

Avec Corinna Gepner, Diane Meur

Animé par Anne-Lise Remacle

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles

Lieu : Place de l’Europe

15:00 – Traduire d’une forme à l’autre : Traduire l’oralité, transcrire la mémoire populaire

Comment préserver les traces de l’oralité et en assurer la pérennité par une autre forme de transmission ? Comment les fixer sur un support écrit, d’autant qu’il s’agit, dans le cas de la traduction, du passage d’une langue à une autre, en l’occurrence du dialectal au français ?

Avec Mouna Hachim, Jamal Jabali

Animé par Pierre Vanrie (ULB)

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles en partenariat avec Le Maroc se Livre et la Faculté de Lettres, Traduction et Communication de l’ULB

Lieu : Place de l’Europe


15:45 – Traduire d’un genre à l’autre : Traduire BD, mangas et autres formes imagées…

Traduire une BD relève-t-il de la traduction littéraire? Quelles techniques langagières particulières doivent être maîtrisées ? Que recouvre l’expression bizarre de « traduction

intersémiotique » ? Traduire un texte en image, est-ce traduire ?

Avec Geneviève Maubille (UCL), Miyako Slocombe et Charles Roux

Animé par Anne Casterman (TraduQtiv)

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles en partenariat avec l’UCL et l’asbl TraduQtiv

Lieu : Place de l’Europe

16:30 – Traduire d’une rive à l’autre : La poésie comme pont littéraire

La poésie impose des contraintes terribles aux traducteurs et pourtant c’est souvent par ce genre littéraire que des langues plus complexes se présentent aux lecteurs

Avec Xavier Luffin (ULB), Dilnur Reyhan ou Mukkadas Mijit (ULB), Christine Pagnoul (ULiège),

Animé par Christian Marcipont (UCL)

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles en partenariat avec la Faculté de Lettres, Traduction et Communication de l’ULB, l’UCL-Faculté St Louis, CIRTI – ULiège

Lieu : Place de l’Europe

17:15 – Traduire d’une rive à l’autre : Le modèle protéiforme de la traduction en Europe

L’Europe est un modèle de complexité en matière de traduction. Quelles leçons tirer de cette approche ?

Avec Agata Tomažič (SL), Tom Nisse (Luxembourg), Itxaro Borda (Pays basque)

Animé par (à définir)

Organisé par EUNIC

Lieu : Place de l’Europe

15:00 – Oufti, c’est tof ! Redécouvrir, partager et transmettre sa langue régionale

Vous souhaitez vous initier au bruxellois, au wallon ou au picard ? Ou partager les rudiments d’une de ces langues avec vos (petits-)enfants ? Traduire vos textes préférés ? Venez découvrir les meilleures techniques pour y arriver.

Avec Jean-Jacques De Gheyndt, Louise Moor, Bruno Delmotte,

Animé par Nadine Vanwelkenhuyzen

Organisé par la Fédération Wallonie Bruxelles (Service général des Lettres et du Livre)

Lieu : Scène Fintro

16:00 – Vous avez dit livre de terroir ?

Le livre dit de « terroir» est-il plus proche des lecteurs et incite-t-il à la lecture ?

Avec Eric Sven , Paul Deré

Animé par Thierry Detienne

Organisé par Murmure des Soirs

Lieu : Scène Fintro

17:00 – Antidote, l’outil indispensable

Antidote réunit un correcteur de nouvelle génération, des dictionnaires avec recherche puissante et des guides linguistiques clairs et détaillés. Ces multiples outils interagissent harmonieusement pour aider à explorer tous les aspects d’une question linguistique en français et en anglais. Un outil fabuleux pour la traduction.

Avec David Ajami

Organisé par Antidote

Lieu : Scène Fintro

18:00 – Europe Créative : Le soutien de l’Union européenne à la Traduction Littéraire

La diversité et la pluralité des langues. Pourquoi et comment soutenir, préserver et développer ce patrimoine ?

Avec Chloé Billon (Traductrice – croate, serbe, bosnien, monténégrin), Suzanna Matvejevic (Cheffe du service traduction croate, Comité économique et social, Comité des Régions), Antonio Parodi (Librairie Librebook) et Corinne Rigaud (Programme Europe Créative, Commission européenne).

Organisé par la Foire du Livre de Bruxelles et la Commission européenne

Lieu : Place de l’Europe